À quoi ressemblera notre civilisation en 2100 ?

Comment vivrons-nous d’ici un siècle ? S’il peut sembler bien difficile de répondre à cette question tant les avancées technologiques vont bon train, plusieurs universitaires et spécialistes dans différents domaines ont néanmoins été conviés à donner leur vision des choses. Entre voitures volantes, villes sous-marines, essor de la réalité virtuelle et colonisation de l’espace lointain, venez découvrir ce à quoi pourrait ressembler notre société à l’orée de l’an 2100 selon ces experts !

Il y a de cela quelques mois, nous vous faisions part de l’initiative du peintre Jean-Marc Côté qui avait tenté d’imaginer, au début du XXe siècle, ce à quoi pourrait bien ressembler le monde en l’an 2000. Il en avait résulté des représentations diverses et variées dont certaines peuvent aujourd’hui faire sourire tant elles sont éloignées de la réalité.

Pour autant, alors même que la technologie ne cesse de progresser et qu’il semble difficile de prédire avec justesse ce à quoi elle aboutira d’ici 5 ou 10 ans, plusieurs universitaires, chercheurs en sciences spatiales, urbanistes et architectes ont été conviés par la société SmartThing, une filiale du groupe Samsung, à faire de même : imaginer le monde tel qu’il pourrait être d’ici un siècle.

C’est ainsi que le 15 février dernier, l’entreprise publiait le compte-rendu contenant la vision des experts interrogés. Si la majorité de ce rapport repose sur des technologies qui sont d’ores et déjà en développement, certaines perspectives se basent quant à elles sur des aspects scientifiques qui sont pour le moment encore que pure théorie. Plus concrètement, comment ces spécialistes envisagent l’orée 2100 ? C’est ce que nous allons découvrir dans la suite de cet article.

Capture-d’écran-2016-02-19-à-10.40.03

L’impression 3D au centre du XXIIe siècle

L’impression 3D devrait continuer son expansion et faire de plus en plus partie de notre vie quotidienne. À titre d’exemple, « nous pourrons acheter et télécharger des designs de meubles, les customiser pour qu’ils rentrent parfaitement dans notre maison, avec la bonne couleur », déclarent les experts au sein du rapport. Une fois le modèle numérique acheté et téléchargé, chaque personne pourra ainsi librement imprimer chez lui ces objets ou se rendre dans un centre d’impression 3D situé à proximité. « Il sera possible de mettre en ligne ses designs dans une sorte de “Facebook de la maison” pour que des amis les visitent via la réalité virtuelle ou les réimprime chez eux ».

En outre, les experts estiment qu’il sera même possible d’imprimer en 3D des maisons entières via le recours à un essaim de drones.

Enfin, côté gastronomie, nous devrions pouvoir nous préparer des repas dignes des restaurants 5 étoiles en téléchargeant simplement des plats de grands chefs afin de les imprimer directement à notre domicile.

Exit le gaspillage

Dans le futur, le gaspillage alimentaire pourrait ne plus être qu’un mauvais souvenir grâce à l’invention de nombreux systèmes de recyclage. Parmi ces derniers devraient notamment figurer les piles à bactéries qui sont censées pouvoir fournir de l’énergie en se nourrissant de nos déchets.

Une intelligence artificielle en plein essor : vers le début du transhumanisme?

L’intelligence artificielle devrait continuer son essor et nous assister dans un nombre croissant de tâches du quotidien. De plus, associée aux biotechnologies, elle pourrait nous permettre d’améliorer nos capacités intellectuelles et cognitives tout en nous permettant de « contrôler des machines complexes juste avec nos pensées ».

Un monde où réel et virtuel ne feront pratiquement plus qu’un

l’émergence des hologrammes pourrait tout d’abord rendre la présence physique au travail de plus en plus optionnel en offrant la possibilité de travailler depuis son domicile.

Par ailleurs, la frontière entre réel et virtuel devrait devenir de plus en plus poreuse. Le futur pourrait ainsi voir l’arrivée d’animaux de compagnie holographiques et offrir la possibilité de partir en voyage avec un casque de réalité virtuelle et/ou avec « des électrodes attachées à la tête, reliées à un ordinateur générant du son, l’impression de mouvement et même des odeurs dans l’esprit ».

Du côté médical, la multiplication des technologies visant à donner en temps réel des informations sur notre état de santé devrait permettre un diagnostic plus efficace et rapide de diverses pathologies. Il devrait également être possible à un grand nombre de chirurgiens de pouvoir opérer à distance grâce à des systèmes de réalité virtuelle. Par ailleurs, « La nouvelle science de la biologie de synthèse pourrait nous permettre de personnaliser les médicaments en fonction de notre propre génome », estiment les experts.

Quant à nos maisons, elles pourraient être équipées de murs intelligents qui seraient non seulement capables de changer leur configuration spatiale en fonction des besoins, mais également de servir d’écran d’affichage pour un grand nombre de technologies.

Des villes et des habitations d’un nouveau genre

Si vous êtes férus des voyages en camping-car et/ou que vous n’aimez pas partir en voyage en laissant derrière vous tout votre petit confort, alors vous serez heureux d’apprendre que c’est toute votre maison qui pourrait bien être transportable à l’orée de l’an 2100. Comment ? Grâce à de gigantesques drones qui soulèveront votre habitation pour la déplacer d’un point A vers un point B.

En parlant de drones, ces derniers devraient également être extrêmement présents au sein de nos villes puisque les experts estiment qu’ils pourront servir de voitures automatiques aux habitants ou encore participer à la construction de gratte-ciels qui se voudront de plus en plus hauts. Ces gigantesques immeubles devraient d’ailleurs être construits avec du béton à base de nanotubes de carbone et des nanofils de diamant qui sont des matériaux bien plus résistants que le béton classique et les câbles en acier.

Les grandes villes devraient par ailleurs être agencées sur plusieurs niveaux avec des autoroutes aériennes où pourront circuler des voitures volantes, des accès piétons sur plusieurs étages et l’apparition de « gratte-terre » qui seront des immeubles s’enfonçant à plusieurs centaines de mètres sous la surface.

Le XXIIe siècle pourrait également marquer l’apparition des cités sous-marines grâce à l’émergence de nouvelles technologies permettant d’utiliser l’oxygène contenu dans l’eau pour respirer. L’hydrogène pourrait quant à lui être utilisé comme source d’énergie afin d’alimenter ces villes sub-aquatiques.

Capture-d’écran-2016-02-19-à-10.41.30

Vers la colonisation de l’espace lointain?

Comment parler de futur sans évoquer la conquête spatiale ? Si la majorité des experts estiment que la Lune et Mars devraient avoir accueilli leurs premiers colons d’ici 2100, un plus petit nombre rêve également au fait que des exoplanètes pourraient nous être accessibles. Par quel miracle ? Tout simplement en misant sur la découverte des trous de ver qui sont des objets, pour l’heure hypothétiques, capables de relier deux régions éloignées de l’espace-temps.

Alors, vision utopique ou véritable clairvoyance de la part de ces experts ? Ce sera aux générations futures d’en juger si jamais ce rapport refait un jour surface…

Capture-d’écran-2016-02-19-à-10.42.02

 

Source

}