Des pipes à eau vieilles de 2400 ans découvertes en Russie

pipe-a-eau_5347869

Des archéologues russes ont déniché deux pipes à eaux en or appartenant aux Scythes, vieilles de 2400 ans, dans le Caucase. Elles auraient servi aux chefs de ces peuples nomades, consommateurs de drogues.

Ces deux pipes à eau sont bien loin des objets en plastique, communément appelées bang, disponibles aujourd’hui. Des archéologues russes ont en effet découvert deux pipes à eau en or pur enfouies sous des lignes électriques, dans le Caucase. Une découverte gardée secrète depuis 2013 pour éviter les pillages.

Les premiers bangs de l’Humanité?

Selon les récentes expertises, elles seraient âgées de 2400 ans et auraient appartenu aux Scythes. Un peuple nomade d’Asie Mineure qui consommait du cannabis et de l’opium.

Sur ces pipes à eau figurent des représentations. Sur l’une d’entre elles, les archéologues ont décelé de jeunes guerriers. Et sur la seconde, on peut y voir une créature mythologique s’apparentant à un griffon.”Ils constituent les objets les plus fins que nous connaissons de cette région”, soutient Antonn Gass historien à Berlin, au média britannique Express. De fait, les Scythes ont laissé peu de traces derrière eux après leur disparition. Ce peuple nomade a occupé les steppes d’Eurasie entre le VIIe et le IIe siècle avant J-C.

Cannabis et opium utilisés simultanément

Mais les scientifiques semblent en savoir un peu plus sur leur mode de vie. Les scientifiques ont analysé un infime résidu noir présent dans ces pipes à eau, et confirmé la présence de cannabis et d’opium. Hérodote, confirmait lui-même la consommation de drogues par les Scythes. “Les Scythes avaient pour habitude d’utiliser une plante qu’aucun bain de vapeur grec ne peut surpasser”, indique l’historien grec antique, décédé en 425 avant J-C, dans son ouvrage Histoire. L’effet d’extase était tel que les Scythes “hurlaient” à en croire le géographe. “Les deux drogues étaient utilisées simultanément, ça ne fait aucun doute”, indique Antonn Gass.

 

Source

}